mars 07 2019 0Commentaire

Dans le monde, 121 millions d’enfants ne vont pas à l’école. Nous travaillons pour que cela change.

Partout dans le monde, des millions d’enfants vivent ou plutôt survivent dans la rue à cause de conflits, de crises ou de pauvreté extrême. Sans soutien, ils sont confrontés à une violence sans nom et l’éducation est leur dernière priorité. Street Child a commencé à soutenir les enfants des rues de la Sierra Leone en 2008. Notre travail a débuté avec un petit projet pour une centaine d’enfants des rues à Makeni, dans le Nord du Sierra Leone. Depuis, nous sommes devenus des experts dans le domaine de la protection de l’enfance et nous avons aidé des milliers d’enfants des rues à trouver un foyer sûr et à suivre une scolarité. Mais nous ne voulons pas nous arrêter là. Avec votre aide, nous pouvons soutenir encore plus d’enfants dans cette situation pour les sortir de la rue et les accompagner sur le chemin de l’école. Nous voulons donner à des milliers d’enfants la chance d’un avenir meilleur.
Nous travaillons pour sortir les enfants de la rue, les éloigner du danger et les envoyer à l’école. Nous n’investissons pas dans des orphelinats ou autres formes de centres. En revanche, nos « équipes de rue » dévouées et nos travailleurs sociaux travaillent dur pour changer la vie du plus grand nombre d’enfants possible. La rue est « leur bureau » : ils rencontrent et deviennent amis avec d’autres enfants des rues, le but pour nous est de gagner leur confiance et de devenir leur adulte de référence.
Grâce à un processus de conseil et de médiation, nos équipes travaillent pour renforcer les liens familiaux de l’enfant en commençant, si nécessaire, par rechercher les membres de la famille pour les réunir.
Dès que l’enfant est dans un environnement familial sûr, Street Child se concentre sur son retour à l’école. Dans la plupart des cas, nous présentons la famille à nos équipes de soutien au revenu familial, afin que le chef de famille puisse payer les frais de scolarité sur le long terme.

Mots clés: ,

obed

Write a Reply or Comment